Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mercredi 21 Août 2019 / 20 Av 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  ECONOMIE
Numéro 1280 - 19.02.2019 - 14 AdarI 5779 

Les promesses non tenues du plan de développement du Néguev
par Yoav Cohen
Visant à exploiter l'effet d'entraînement économique issu de l'abandon des installations militaires dans le sud, un plan de développement du Néguev avait été décidé en 2005, appuyé sur un investissement de 20 milliards de shekels- soit près de 4 milliards d'euros.
Il devait se traduire par des création d'emplois, la construction de logements, le développement de services.


Les objectifs, fixés par l'organisation Daroma Idan Hanegev, comprenaient l'amélioration du système éducatif et de l'emploi dans la région, ainsi que le développement de sa population.
Si ils sont toujours d'actualité, le plan est un "grand flop" il y faudra, sans doute, beaucoup plus que l'implication personnelle du directeur général du bureau du Premier ministre pour les voir se réaliser.
Le budget le plus important du projet, près de 8,1 milliards de shekels, a été affecté au développement des infrastructures, notamment la construction d'un nouvel aéroport.
Près de 6 milliards de shekels ont été budgétés pour la promotion de l'industrie et du tourisme, 5 attribués à l'éducation, et 1,2 milliard au logement.
En dépit de l'importance de ces budgets, la percée tant attendue ne s'est pas faite sentir.
La raison essentielle en est que le gouvernement continue de considérer le Néguev, au Sud, et la Galilée, au Nord, comme une seule et même région, connue sous une dénomination étrange, "la périphérie", et ne les traite pas comme deux régions distinctes, faisant face à des défis très différents et bien spécifiques.
Le ministère des Finances, en collaboration avec le ministère de l'Industrie, du Commerce et du Travail, a poussé à l'installation, dans le Néguev d'activités de haute technologie - comme en témoigne l'implantation dans la région de Beer Sheva des sociétés comme ECI Telecom, EMC Corporation et Ness Technologies.
La société américaine Intel Corporation, fabricant de puces semi-conducteurs, s'est imposée ces dix dernières années comme l'un des principaux employeurs de la région, mais sa position de leader est conditionnée à la modernisation de ses installations, un projet non encore financé.
Israël Chemicals a toujours été une source importante d'emplois dans le Néguev.
Mais son rôle central dans la région est remis en question par une possible prise de contrôle par la société canadienne Potasse Corporation of Saskatchewan.
Si des efforts sont faits pour promouvoir l'industrie des biotechnologies autour de l'Université Ben Gourion, et du pôle hospitalier Soroka, la région n'en bénéficie pas vraiment : l'université attire des étudiants venus de partout dans le pays, mais la plupart d'entre eux ne désire qu'une seule chose : partir après avoir obtenu ses diplômes.
Car l'État doit encore créer les conditions propices à attirer des investissements privés, inciter la population à venir s'installer dans ces région et surtout résorber le chômage en réduisant l'écart des salaires avec les pôles urbains.
Un financement public estimé à pas mois de 2 milliards de shekels chaque année pendant dix ans, qui seul permettrait véritablement de désenclaver la région.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)